Attention, si votre panier contient des pneumatiques, votre centre Midas devra vous confirmer leur disponibilité !

Comment bien utiliser son vélo électrique ?



Rouler à vélo, c’est amusant. Conduire un vélo électrique l’est tout autant. Mais malgré leurs similitudes évidentes, les vélos électriques ou VAE (vélo à assistance électrique) peuvent offrir une expérience quelque peu différente de celle d’un vélo classique. Une conduite adaptée est donc d’autant plus importante. Grâce aux conseils de Midas, vous allez découvrir comment bien utiliser votre vélo électrique.

midasfr_cycloo_picto_velos-150x150

Commencez doucement pour la prise en main

 

Première règle : prenez le temps de vous entraîner et d’utiliser le vélo à une vitesse lente pour vous familiariser à cette nouvelle façon de pédaler. Vous serez peut-être rapidement tenté de tester les limites de votre vélo électrique en roulant à une allure rapide dès les premiers essais mais nous vous conseillons plutôt d’y aller progressivement. En effet, les vélos électriques sont plus lourds que les vélos traditionnels.

 

Pour tester votre vélo, préférez un endroit plat et dégagé, sans circulation, comme une cour, un jardin public, un parking vide ou une route fermée. Réglez la selle, le guidon.

 

Pour que l’énergie électrique soit disponible pour faire tourner les roues de votre vélo, vous devez d’abord allumer le système d’assistance électrique. Le signal sur la batterie indiquera que la batterie a été activée. Cela devrait également allumer l’écran de contrôle de votre vélo. Vous êtes maintenant prêt à partir.

 

Pour les modèles vendus en Europe, il est prévu que l’assistance électrique ne puisse se déclencher que si le cycliste pédale. Elle se coupe à l’arrêt du pédalage. Cela signifie que vous êtes réellement actif sur le vélo.

 

Si possible, commencez à pédaler sans utiliser l’assistance électrique. Une fois que vous vous sentez à l’aise, mettez celle-ci en marche. Sur certains modèles, il se peut qu’il ne soit pas possible de changer de vitesse et de commencer à rouler sans assistance en raison du poids du vélo. Si celle-ci est nécessaire pour démarrer, assurez-vous que l’assistance électrique est réglée au plus bas et que vous savez où se trouvent les freins.

 


Apprenez à bien gérer l’autonomie de la batterie

 

Bien que vous n’ayez pas forcément besoin d’une batterie entièrement chargée pour votre premier trajet, il est généralement conseillé d’être suffisamment prévoyant au cas où vous auriez besoin de l’assistance pour vous emmener à bon port.

 

Pour bien utiliser votre vélo électrique, pédalez de façon régulière car une vitesse constante vous permet d’économiser la batterie. Le secret d’une bonne conduite est dans l’anticipation. Gardez en tête que, lorsque vous freinez ou accélérez, la consommation de la batterie augmente. Avant les feux rouges, il est donc préférable de laisser le vélo rouler librement plutôt que d’accélérer pour freiner brutalement à la ligne d’arrêt du feu.

 

Si vous prévoyez de passer toute la journée à vélo, vous devez vous habituer à l’autonomie de la batterie. Après quelques essais et quelques erreurs, vous serez en mesure d’avoir une idée précise de votre consommation moyenne par trajet. De cette façon, vous pourrez mieux planifier tous vos déplacements et adapter le temps d’utilisation de l’assistance électrique en conséquence.

 

Sur la plupart des modèles, le vélo électrique est souvent muni d’un petit écran permettant un contrôle rapide du niveau de charge de la batterie.

 

Prenez soin de votre batterie. Elle mérite des soins tout particuliers. Après chaque sortie, pensez à la recharger complètement pendant une période de 5 h à 8 h. En cas de non-utilisation prolongée, la règle d’or est de la stocker dans un endroit sec et frais, à l’abri de l’humidité et du soleil. De même, n’oubliez pas de la retirer avant de laver votre vélo.



Découvrez les différents modes

 

Bien utiliser son vélo électrique ne signifie pas forcément solliciter en permanence l’assistance au pédalage. Cela étant dit, il est toujours bon de connaître les différents modes proposés, et qui peuvent varier en fonction des modèles des constructeurs.

 

L’assistance comprend en général :

tick Un 1e niveau qui convient parfaitement au démarrage, aux terrains plats ou lorsqu’on utilise le vélo pour faire du sport.

tick Un niveau intermédiaire pour les chemins plus difficiles où l’effort de l’utilisateur et l’utilisation de la batterie sont à niveau égal.

tick Un dernier niveau où l’usage de la batterie est accru. Ce niveau est adapté pour les longues montées, les forts dénivelés, les vents de face ou les fortes charges.

 

Sur Midas, vous trouverez des modèles comme :

tick Le vélo tout chemin électrique WAYSCRAL Anyway E100 28"

tick Le vélo de ville électrique WAYSCRAL Everyway E200 28"

tick Le vélo pliant électrique WAYSCRAL Takeaway E100 20"

tick Le VTT électrique WAYSCRAL Anyway E200 27,5"

 

Tous ces modèles proposent ces différents modes avec parfois des modes intermédiaires.

 


Roulez de manière responsable et respectez le code de la route

 

Sur un vélo électrique, on peut rouler jusqu’à 25 km/h (c’est la vitesse maximale autorisée) alors que sur un vélo classique, on ne roule généralement qu’à 15 km/h. Cela signifie que la distance de freinage est également près de deux fois plus grande avec un vélo électrique.

 

Les autres usagers ne peuvent généralement pas savoir si vous roulez sur un vélo électrique ou sur un vélo traditionnel (non-motorisé) et sous-estiment votre distance de freinage. Vous devez donc vous préparer à de tels dangers et être particulièrement prévoyant.

 

Bien que celui-ci ne soit pas obligatoire pour les adultes (mais qu’il le soit pour les enfants), le port d’un casque de vélo est une mesure de sécurité de base. S’équiper d’un casque bien ajusté à votre tête est donc fortement recommandé.

 

Pour être visible dans la circulation, il est également important d’équiper votre vélo électrique de réflecteurs lumineux et de rouler avec les feux allumés lorsque cela est nécessaire.

 

Choisissez avec soin votre voie de circulation et privilégiez l’utilisation des pistes cyclables lorsque cela est possible.

 

À vélo, comme en voiture ou n’importe quel autre moyen de transport, n’oubliez pas d’être particulièrement attentif aux autres usagers et de conduire de manière responsable.

 


Contrôlez régulièrement vos freins

 

Comme pour un vélo classique, le vélo électrique nécessite des freins qui fonctionnent bien. La roue avant est reliée au levier de frein gauche, la roue arrière au levier de frein droit. Mais avec des vitesses plus élevées et un cadre plus lourd, cela signifie aussi que vous devez commencer à freiner plus tôt que sur un vélo traditionnel. La vérification des freins et l’apprentissage des bonnes techniques de freinage sont donc essentiels.

 

En outre, lors de l’accélération avec assistance, le moteur se met en marche, ce qui peut donner lieu à des poussées de vitesse parfois surprenantes.

 

Autre bonne pratique : gardez les deux pieds au sol, et non sur les pédales, lorsque vous vous arrêtez temporairement à un stop ou à un feu rouge. Cela évitera tout déclenchement inopiné de l’assistance électrique.

 

La grande majorité des vélos électriques utilisent un système de frein à disque mécaniques. Ces freins ont des câbles remplis d’air, tandis que les freins à disque hydrauliques ont des câbles remplis de liquide. Pensez à faire contrôler le système de freinage régulièrement. Les conseillers Midas peuvent vous aider.

 


Vérifiez la pression des pneus

 

Avant tout trajet, assurez-vous que les pneus sont bien gonflés. Des pneus mal gonflés sont dangereux pour la conduite et ne permettent pas de tirer profit de toute la vitesse qu’offre l’assistance électrique. Vous devez ainsi fournir plus d’efforts lorsque vous roulez avec des pneus sous-gonflés.

 

La vérification de la pression des pneus est d’autant plus importante que la batterie représente un poids supplémentaire. La pression nécessaire dépend du modèle. Le fabricant indique cette valeur dans le guide d’utilisation du vélo électrique.

 

Les vélos électriques sont plus lourds et il est préférable d’utiliser des pneus de haute qualité afin d’éviter les risques de crevaison. Pensez également à vous munir d’une pompe à air et d’un petit kit de réparation.



Comment laver un vélo électrique ?

 

Le lavage de votre vélo électrique est relativement simple. Enlevez la batterie puis rincez-le à l’eau claire, tout en évitant des jets à haute pression. Privilégiez un chiffon doux afin de redonner tout son lustre à votre vélo électrique. Vous pouvez également le protéger de l’oxydation en le préservant dans une housse de protection.

 

Il est également conseillé de graisser ou de lubrifier les parties en mouvement. Cela concerne le dérailleur, le roulement des roues, les câbles… Avec ces gestes simples, vous pourrez continuer à bien utiliser votre vélo électrique et à exploiter tout son potentiel.

 


Faites appel à Midas

 

Vous avez appris à utiliser les niveaux d’assistance électrique, à passer correctement les vitesses, à faire attention aux freins et à l’état de vos pneus ? Félicitations ! Vous voilà prêt à prendre la route. Il faut dire que les avantages du vélo électrique sont nombreux : c’est un moyen ludique et agréable de faire du sport, de prendre soin de sa santé, d’éviter les soucis liés à la circulation, les retards dus aux embouteillages et les problèmes de stationnement.

 

Vous êtes proche de la métropole Lilloise et vous souhaitez faire entretenir et réparer votre VAE, faites appel à Midas City situé à Lille Liberté. Parce qu’ils sont experts de tous les véhicules, nos conseillers sont en effet formés à l’entretien et la réparation des vélos et trottinettes électriques. Ceux-ci pourront également vous fournir de précieux conseils pour bien conduire votre vélo électrique.